Image
GENERAL PAINT
Image
GENERAL PAINT

Top Garage assure le tout-en-un pour le contrôle technique

Philippe Lamigeon
Image
Pour éviter aux automobilistes de se lancer dans un « parcours du combattant », Top Garage propose un service complet pour le nouveau Contrôle Technique, depuis la prise en charge du véhicule en amont jusqu’à sa restitution après l'obtention de la vignette.
Partager sur
Le nouveau Contrôle Technique est opérationnel dès le 20 mai 2018 avec son nombre de points de contrôle augmenté et leurs conséquences. C’est pour éviter ces dernières que Top Garage (Groupauto) a mis en place son service.« Dans ce contexte anxiogène, nous voulions, autant que faire se peut, éviter les mauvaises surprises à nos clients. Afin qu'ils ne soient pas impactés par l'évolution du Contrôle Technique, nous avons imaginé un service qui les rassure, leur fasse gagner du temps et leur simplifie la vie. Avec la nouvelle offre Contrôle Technique, Top Garage gère l'intégralité du parcours en lieu et place du client qui se contente de déposer son véhicule dans l'un de nos 870 garages », explique Vincent Congnet, directeur du réseau.
Éviter les infractions grâce à Top Garage
Le principe est simple : pour 29€ (hors frais de réparation) avec un véhicule de courtoisie à disposition, Top Garage réalise un pré-contrôle technique incluant les nouvelles exigences de la réglementation. Pour toute opération à effectuer, le client est bien sûr prévenu. Dès que le véhicule est conforme, le réparateur prend rendez-vous avec un centre de Contrôle Technique, l’emmène et le récupère avant de le restituer avec sa vignette à son propriétaire.Afin de communiquer sur cette offre, le réseau a fait appel à son ambassadeur habituel, Denis Brogniart, pour réaliser une vidéo explicative qui détaille les changements engendrés par l'entrée en vigueur de ce nouveau Contrôle Technique. Il rappelle aussi la manière dont Top Garage accompagne ses clients dans cette démarche afin d’éviter toute infraction à la législation. Cette vidéo est relayée sur Internet et les réseaux sociaux.
Philippe Lamigeon
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire