Image
ELF
Image
ELF

Nexus Automotive accède au World Economic Forum

Jean-Marc Pierret
Image
Nexus Automotive vient d’entrer dans le très élitiste club du “World Economic Forum”, autrement appelé Forum de Davos. La preuve qu’à force de concentration et d’internationalisation, la distribution de pièces gagne en visibilité et en influence, passant du strapontin aux premiers rangs…
Partager sur

Décidément, à force de concentrations transcontinentales et d'internationalisation croissante, les acteurs majeurs de la distribution automobile gagnent en visibilité économique et en capacité d'influence. Voilà que le groupement international Nexus Automotive, fort en l’occurrence de ses 18 milliards d'achats fédérés par ses 136 membres et ses 1 547 adhérents répartis dans 126 pays, vient d'être adoubé par le World Economic Forum. Il siègera dorénavant aux côtés des grands acteurs économiques de ce monde au sein de ce club select, plus connu sous le nom de “Forum de Davos”.

La pièce aux premiers rôles

Légitimement fier d'accéder à cet Olympe mondial, Nexus n'a pas pour autant l'intention d'y faire une simple figuration. «Le Forum économique mondial est le lieu idéal pour ouvrir des portes et nouer de nouveaux partenariats avec des personnes et des entreprises qui souhaitent progresser ensemble, souligne Gaël Escribe, CEO de Nexus Automotive International. Nexus souhaite placer les questions-clés du secteur de l'après-vente automobile au cœur des discussions sur l’éducation et la mobilité au sein du World Economic Forum».

En écho, Eric Gillard, responsable de l'industrie automobile du World Economic Forum, a déclaré que «l'avenir de la mobilité et les efforts visant à rendre la circulation plus propre, plus sûre et plus soucieuse des personnes et des biens, constituent l'un des principaux défis et opportunités de la quatrième révolution industrielle. Nous sommes impatients de travailler avec Nexus Automotive International pour concrétiser cette vision.»

On attend maintenant que LKQ ou GPC gagnent leurs ronds de serviette à la Maison Blanche ou que PHE soit consulté par la Commission Européenne. En tout cas, maintenant qu'elle se globalise, la distribution de pièces commence à accéder aux premiers rôles...

Jean-Marc Pierret
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire