AXA-Nobilas : une pétition de carrossiers contre les 1900 résiliations

Jean-Marc Pierret
Image
Depuis le 26 avril, une pétition sur internet recueille les signatures des carrossiers résiliés (ou non) dans le cadre du rapprochement entre AXA et Nobilas pour demander à l'assureur de «reconsidérer sa position»…
Partager sur
«M. Henri de Castries, PDG AXA FRANCE : Pour une relation durable avec Axa France». C’est sous ce titre que des carrossiers ont mis en ligne, le 26 avril dernier, une pétition contre la résiliation du 16 septembre dernier des carrossiers agréés AXA dont «la seule alternative proposée est de rejoindre la plateforme de gestion de sinistres Nobilas», précise le texte qui l'accompagne.«Malgré 22 réunions régionales conduites dans 17 villes, la présentation des nouveaux contrats par AXA France et Nobilas n’a pas réussi à convaincre les carrossiers d’intégrer un réseau dont les conditions économiques et éthiques sont jugées inacceptables», poursuit la pétition. Voilà un ton qui va probablement agacer le couple AXA/Nobilas, lui qui continue à recruter pour constituer son nouveau réseau, en proposant parfois (verbalement) des conditions de main d’œuvre inhabituellement clémentes, notamment à des plateformes de carrosseries gérées par des RA1...La pétition explique ensuite les raisons de sa mise en ligne et la prise de position précise qu’elle attend de chaque signataire. Elles sont certes classiques (respect de la charte assureurs/carrossiers et du libre choix, facturation de toute prestation). Mais une revendication est inédite en ce qu'elle souhaite voir instituée une rémunération pour apport de clientèle :«le signataire demande à la société AXA France de reconsidérer sa position et de proposer une autre forme de collaboration respectueuse de la charte du 14 Mai 2008 régissant les relations entre les réparateurs et les assureurs qui prévoit entre autres choses :
  • le respect du libre choix du réparateur par l‘assuré,
  • la facturation de toutes les prestations effectuées par le réparateur,
  • une rémunération pour apport de clientèle prenant en compte l’importance de la relation entre le réparateur et l’assureur.»
Lancée par Laurent Zammit, carrossier à Montpellier-Ville et président du CNPA branche Carrosserie de l'Hérault, la pétition ambitionne un maximum de 2 000 signatures. Fin 2014, elle en recueillait 572...
Jean-Marc Pierret
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet

Vidéo
Sponsorisé par EUROREPAR Car Service
Image
Entrée de la carrosserie Moletta Obrado de Sapiac, à Montauban
Photo-reportage