Libre choix du réparateur: petites nouvelles de l’indispensable arrêté…

Jean-Marc Pierret
La loi existe, mais l'indispensable l’arrêté qui doit fixer sa communication auprès des consommateurs de leur libre choix du réparateur reste à écrire. Les négociations ont commencé entre pouvoirs publics, organisations professionnelles et assureurs. Elles se poursuivront jusqu’à l’automne, date actuellement prévue pour sa publication.
Partager sur
On le sait depuis le vote qui consacrait le libre choix : cette loi il reste soumis, dans le très déterminant versant de sa communication vers les consommateurs, à la promulgation d’un arrêté qui reste à écrire (voir «Libre choix du réparateur: la bataille est gagnée… mais pas la guerre»). En marge du récent Panorama des réseaux de Carrosserie, les trois fédérations professionnelles impliquées (CNPA, FFC-Réparateurs et FNAA) ont improvisé un point sur l'évolution du dossier.
1er round des négociations
Toutes trois avaient un rendez-vous le 22 mai dernier à la Direction Générale du Trésor. A cette occasion, elles ont pu décliner l’ensemble des supports et outils qui leur semblent importants d’intégrer au dispositif de communication de ce libre choix : le constat amiable bien sûr, en tant qu’élément-clé du rafraichissement de la mémoire du consommateur au moment d’un sinistre, mais aussi le contrat d’assurance, le courrier de renouvellement et les supports commerciaux classiques.La carte verte a été évoquée mais repoussée par les pouvoirs publics : il s’agit là d’un document officiel peut propice à ce type de communication.
Réponse à l'automne
Après ce “top-départ” à la DG du Trésor va commencer série de navettes entre les trois parties concernées : les pouvoirs publics, les organisations professionnelles et, bien, sûr, les assureurs, qui, aux dires des représentants des carrossiers et réparateurs, n’auraient pas réfuter la liste des doléances présentées par les fédérations.Reste bien sûr à savoir comment se confirmeront ou s’éroderont ces premières propositions au fil des négociations. Elles devraient se poursuivre quelques mois avant publication du déjà fameux arrêté, prévue pour l’automne. Et probablement seront-elles denses...
Jean-Marc Pierret
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet

Vidéo
Sponsorisé par EUROREPAR Car Service
Image
Entrée de la carrosserie Moletta Obrado de Sapiac, à Montauban
Photo-reportage