DERNIÈRE HEURE – SNDEA: un syndicat d’experts interpelle (enfin) assureurs et pouvoirs publics!

Jean-Marc Pierret
Image
Dans deux courriers qu'il vient de rendre publics, le SNDEA (Syndicat National Des Experts en Automobile) interpelle experts, compagnies, mutuelles et ministère des Transports (l'autorité de tutelle des experts) sur les dérives  que subit le métier de l'expertise. C'est la première fois qu'un syndicat d'experts pose aussi ouvertement le problème...
Partager sur
lettre_aux_experts
Télécharger la lettre aux assureurs (à gauche)
Télécharger la lettre aux experts (à droite)

Ceux qui pouvaient encore douter de la réalité des inquiétudes qui traversent de façon croissante le milieu de l'expertise automobile et, par extension, des carrossiers-réparateurs, trouveront motifs à réflexion dans ces deux courriers récents du SNDEA (Syndicat National Des Experts en Automobile) et signés de son Président Jacques Cornut (cliquez sur les liens ci-dessus pour les télécharger).

Si la démarche, qui invite aussi les experts à rejoindre le SNDEA, n'est sûrement pas exempte d'une volonté de recruter des adhérents, il n'en reste pas moins que, pour la première fois, un syndicat d'experts décide d'évoquer ouvertement les questions que se posent massivement les experts indépendants.

Les problèmes ouvertement posés

Le premier de ces courriers est destiné à l'ensemble des compagnies et mutuelles, pour dénoncer leur «immixtion» dans le quotidien des missions d'expertise. «Les objectifs [des donneurs d'ordres] sont simples, le coût de sinistre doit être, non pas le plus juste, mais le plus bas», souligne notamment la missive.

Le second s'adresse à l'ensemble des experts pour leur rappeler les dérives que leur métier subit et affirmer la volonté du SNDEA de les combattre : «nous   pensons   qu’il   est   grand   temps   de   récupérer   notre indépendance  et  de  redonner  à  nos  collaborateurs  le  goût  d’exercer  notre  métier,  mais  surtout  de retrouver leur  passion,  et  d’être  mieux  considéré», souligne Jacques Cornut dès ses premières lignes.

Copies de ces courriers ont également été transmises au ministère des Transports, l'autorité de tutelle des experts automobiles en France. A suivre...

Jean-Marc Pierret
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet

Vidéo
Sponsorisé par EUROREPAR Car Service
Image
Entrée de la carrosserie Moletta Obrado de Sapiac, à Montauban
Photo-reportage