Carglass : le marché du vitrage a perdu 20% en 2 ans!

Arnaud Gauthier
Image
Carglass a organisé les 5et 6 juin derniers les Technidays dans les locaux de son siège social, à Courbevoie. Eric Girard, directeur général de l’enseigne, a fait le point sur son enseigne et le contexte de marché délicat dans lequel elle évolue...
Partager sur

AVA.com: Vous organisiez les Technidays tous les ans début juin, en quoi cela consiste t-il ?
Eric Grard : Les Technidays sont un salon technique destiné aux chefs d’ateliers et aux chefs d’équipes de chez Carglass. Organisés au siège social de la société à Courbevoie, l’événement se déroule sur trois jours. Il permet la démonstration sur de nouveaux outils à venir, traite de la qualité des vitrages, de leur contrôle, des normes en vigueur, des ressources humaines ou encore de la sécurité. -un simulateur est sur place pour entraîner les chauffeurs aux  dangers de la route-. Les employés se succèdent sur trois matinées tandis que l’après-midi est réservé pour l’accueil de la presse, des écoles, de la médecine du travail...

AVA.com: Comment se situe le marché du vitrage en France ?
E. G. :Le marché français est passé de 3 millions de pièces en 2010 à 2,6 millions en 2012. Il a donc perdu 20% en deux ans mais il a augmenté en valeur. Une partie de la baisse de volume est liée aux conditions climatiques douces. Les périodes froides mais aussi chaudes étant plus propices au bris de glace, mais cela n’explique pas tout. On sait aussi que le pouvoir d’achat des foyers est en baisse, que le carburant est en hausse et que beaucoup de clients doivent arbitrer entre leurs dépenses laissant l’entretien de leur automobile en suspens.

AVA.com: Dans ce marché en berne, comment se comporte Carglass ?
E. G. :Nous avons réussi à maintenir nos performances malgré la concurrence accrue des garagistes qui se battent pour augmenter leur chiffre d’affairs notamment en proposant le bris de glace. D’abord en continuant d’annoncer pour asseoir la notoriété de notre marque. Pour y parvenir et créer une préférence, nous nettoyons l’intérieur des véhicules des clients, nous avons aussi signé un accord de co-branding avec Bosch pour offrir gratuitement à nos clients des essuie-glaces de marque. Nous souhaitons ainsi créer la préférence et améliorer notre qualité de service, l’environnement du travail et proposer une qualité technique au top.

AVA.com: Quels sont les axes de développement à venir pour Carglass ?
E. G. :Nous souhaitons continuer à créer la préférence et d'apporter quelque chose de plus. Nous travaillons notamment sur la visibilité –c’était déjà le cas avec les essuie-glaces- avec une opération « visibl’été » en collaboration avec les opticiens Krys, l’association nationale pour l’amélioration de la vue et la prévention routière pour offrir des lunettes au verre polarisé pour une meilleure visibilité. Elles seront offertes ainsi qu’un bon d’achat de 50 € à tous les clients venant chez Carglass pour une réparation d’impact ou un remplacement de pare-brise du 1er au 27 juillet.
En parallèle, nous avons le projet d’ouvrir 40 centres sur l’ensemble du territoire pour prendre du volume et de continuer à pousser les interventions avec nos services mobiles qui font aujourd’hui 40% du CA dans l’Hexagone. Un chiffre qui peut encore largement évoluer à la hausse puisque le mobile représente 90% du CA outre manche.

Arnaud Gauthier
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire

Sur le même sujet

Vidéo
Sponsorisé par EUROREPAR Car Service
Image
Entrée de la carrosserie Moletta Obrado de Sapiac, à Montauban
Photo-reportage