Un CQP peinture à l’Institut des métiers de Clermont-Ferrand

Jean-Pierre Raynaud
Image
Hubert Belmonte et Morgan Sierra

Les Journées Portes Ouvertes à l’Institut des métiers de Clermont-Ferrand ont été l'occasion de montrer quelle voie suivront les CAP et bac pro (réparation des carrosseries) pour se préparer à leur future vie professionnelle, dans de bonnes conditions.

Partager sur

« C’est l’occasion de montrer le travail réalisé par les 90 jeunes durant l’année et véhiculer une autre image », lance Hubert Belmonte. Ce fils de carrossier reçoit des adolescents en 4e et 3e de toute la région clermontoise, voire des gens en reconversion professionnelle et qui reviennent à leur première passion. Les plus jeunes doivent chercher un employeur pour le contrat d’apprentissage et les adultes peuvent se former avec un contrat pro. Après deux ans d'études, la moitié se dirigera vers un CAP peinture et les autres changeront de métier. Pour les plus motivés ayant un bac pro ou un CAP et voulant progresser, un CQP peinture d’un an ouvrira prochainement.

« Nous nous sommes rendus compte que le temps de formation n’était pas suffisant pour répondre aux attentes des entreprises et remplir les conditions d’embauche. » Face au triste constat du marché du travail, le formateur encourage les employeurs à se remettre en cause. « Le marché de la réparation a évolué en raison de la technicité des voitures. Les entreprises se plaignent que les jeunes ne savent pas travailler et ne trouvent plus de salariés. Elles doivent accepter de former leur personnel aux nouvelles technologies et de le rémunérer correctement. Certaines carrosseries, en manque de salariés, doivent même fermer. » 

Jean-Pierre Raynaud
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire
Sur le même sujet
Image
Sponsorisé par Bosch Rechange Auto France
Image
Carrosserie Arc-en-Ciel Thouars
Photo-reportage
Vidéo
Sponsorisé par EUROREPAR Car Service