Image
GENERAL PAINT
Image
GENERAL PAINT

Vidange : Quand la révision fait tache d’huile

Muriel Blancheton
Image
Vidange moteur

Sur un parc qui croit aussi régulièrement qu’il vieillit, qui s’électrifie à pas mesurés mais cadencés, quelle prestation s’attribue la première place en termes d’entrées atelier ? La bataille rangée entre l’huile et le pneu a-t-elle déjà fait bouger les lignes ? En clair, la vidange a-t-elle encore de beaux jours à vivre ?

Partager sur

En toute logique, sur un parc encore largement thermique pour les vingt prochaines années au moins, la vidange reste de très loin l’opération d’entretien la plus réalisée dans les ateliers des réseaux constructeurs, des MRA, des centres autos et de la réparation rapide. Naturellement, les MRA absorbent 34 % des entrées atelier en volumes* (30 % pour les réseaux constructeurs et les agents). D’après l’organisme, le contexte économique n’a rien changé au comportement des détenteurs de VP.
Ainsi, la vidange reste très stratégique pour le réparateur quel qu’il soit avec 4 entrées atelier sur 10 incluant de la vidange, aussi bien dans le cadre de la révision qu’une vidange seule. Cette dernière prestation hors révision est importante car le parc circulant vieillissant montre un « phénomène de bascule très net dès l’âge de 10 ans et plus, soit un véhicule sur deux en circulation », relève ainsi Odette Dantas, directrice France GiPA. Et pour mémoire, le MRA accueille en moyenne des véhicules de 12,6 ans, alors qu’en concession la moyenne est de 7,2 ans. Conséquence : dès les 10 ans franchis, le consommateur s’oriente logiquement vers une vidange simple plutôt qu’une révision complète. Une opportunité pour les ateliers sur le lubrifiant qui ne comble pas tout le monde en revanche ! « C’est un ballon d’oxygène certain pour les MRA mais pas les réseaux constructeurs qui ont perdu le client, malgré leurs efforts de forfaits petits prix. Et le marché est peu margeur avec un client en alternative économique sur son VO de plus de 10 ans. Il s’oriente vers des huiles en MDD que lui proposera le MRA et/ou dans le cadre d’un forfait pas cher », souligne Odette Dantas. Derrière les opérations de vidange et de changement des principaux filtres, le montage des pneus arrive en 2e position chez les MRA, centres autos et pneumaticiens qui effectuent chacun deux fois plus de montage de pneus que les réseaux de marques (14 % pour ces derniers).

•    10, 6 ans : âge du parc circulant soit +2,2 % sur une année
•    48% c’est la part de marché des MRA sur les VO + 15 ans vs 13% pour les réseaux constructeurs
•    46 % des entrées atelier (sur 18 millions au total) concernent la vidange*
•    42 % concernent la filtration (+ 4 points)*
•    12 % concernent les plaquettes de frein*
*Source : GiPA

Une opération qui reste stratégique

Il n’empêche que la vidange reste encore la clé d’entrée stratégique pour les pros avec des clients qui « font de plus en plus de rétention » à propos de leur véhicule, ajoute la directrice de GiPA, dans un contexte assez anxiogène depuis 2020, saccadé par les crises successives. Un état de fait qui devrait perdurer avec l’inertie du parc… pour lentement céder la place au véhicule électrique. Une donne qui devrait creuser l’écart entre RA1 et RA3, mais pour combien de temps ?

*En valeur, les réseaux constructeurs détiennent 37 % de pdm, 34 % pour les MRA, 14 % pour les centres autos positionnés sur des prestations plus courtes et moins chères.

Chacun sa prestation

La réparation des diesel et les opérations de mécanique pour le MRA, l’électronique et les Adas pour les réseaux des constructeurs : c’est ainsi que sans trop de surprise l’Anfa dessine le profil des entrées atelier par canaux. Après les 6 ans du véhicule, l’embrayage, la courroie de distribution et les disques de frein sont captés par les MRA qui se réservent encore les opérations électroniques (3,5 fois plus de reprogrammations de l’ordinateur de bord chez les concessionnaires que les indépendants). À noter qu’un certain nombre d’interventions techniques sont en fort développement chez les indépendants et les agents : systèmes d’injection haute pression, post-traitement des polluants sur les véhicules diesel.

Muriel Blancheton
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire