Image
LKQ OPTIMAL
Image
LKQ OPTIMAL

Feu Vert : coller aux nouveaux marchés et aux nouvelles mobilités

Jérémie Morvan
Image
Feu Vert Entreprise

Pour séduire les investisseurs sur le salon Franchise Expo Paris, l’enseigne a mis en lumière sa nouvelle stratégie de maillage territorial ainsi que les diverses voies empruntées en matière de diversification…

Partager sur

Le réseau aux 350 centres a répondu présent sur Franchise Expo Paris. Il y a affiché sa ferme volonté de poursuivre son maillage, en mettant en avant son nouveau concept "500" : « À  travers cette stratégie de sites plus ramassés, Feu Vert souhaite soit compléter son maillage dans les grandes agglomérations où il est d’ores et déjà présent, soit s’installer également dans de plus petites communes », explique Gilles Pont, responsable marketing cross canal Feu Vert.

Et le réseau ne regarde plus seulement sur son marché domestique. Par le biais d’une master-franchise, il s’est déjà implanté sur l’île de la Réunion, où il possède trois centres, ou encore les Antilles, avec deux sites à ses couleurs à la Martinique. Autre continent visé : l’Afrique, avec un centre qui va prochainement ouvrir au Maroc, dans la ville de Marrakech.
 

L’électrique sous toutes ses formes

L’enseigne se projette également sur la tendance du marché à l’électrification du parc. Notamment pour les véhicules quatre-roues – Feu Vert est le premier réseau multimarque en France à avoir noué un partenariat avec l’un des nouveaux acteurs de la mobilité, le Chinois Aiways – avec aujourd’hui une vingtaine de centres à même d’effectuer l’entretien des SUV du constructeur, dont les équipes ont été habilitées à intervenir sur les VE, formées aux produits de la marque et équipés de l’outil de diagnostic du constructeur.

En parallèle, le groupe s’est diversifié vers les mobilités douces depuis quatre ans, d’abord en proposant la vente et l’entretien de vélos à assistance électrique (VAE), et plus récemment sur le segment des scooters et motos pour certains sites de l’enseigne, qui disposent d’un espace dédié et du personnel issu du monde de la moto. Un créneau porteur : « L’activité ne cesse de croître depuis deux ans dans les centres proposant l’entretien des deux roues [N.D.L.R. : environ la moitié des 350 centres en France], le Covid-19 ayant accéléré le phénomène. Nous adressons aujourd’hui tous les nouveaux marchés, au point d’ailleurs qu’en interne les DCA, ou directeurs de centre auto, sont devenus DCM – M pour mobilité ! », précise Gilles Pont.

Les pros en ligne de mire

Parmi les autres axes de croissance, l’enseigne va renouveler son offre de services BtoB : Feu Vert Entreprises, qui fête cette année ses dix ans. Si le réseau adresse déjà ce marché au travers de ses 350 centres, il va en effet créer des sites entièrement dédiés à ses plus de 3000 clients flottes – TPE/PME, grands comptes, loueurs, administrations publiques, en regroupant tous les services qui leur sont dédiés : facturation différée, prise de rendez-vous en ligne 24h/24 et 7 j/7 (et un espace pro pour permettre au gestionnaire de flotte de piloter son compte), et même la possibilité de monter des pièces OES depuis l’accord d’approvisionnement conclu avec Distrigo ! Une réassurance pour les clients pro...

Et ce type de centres pourrait s'implanter ailleurs que dans les traditionnelles zones d’activité. « La pandémie a modifié notre façon de travailler et de nous déplacer ; les centres Feu Vert Entreprises seront implantés au plus près des clients », précise le directeur marketing. Un premier site doit voir le jour avant l’été en région parisienne.
 

Jérémie Morvan
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire