Image
GENERAL PAINT
Image
GENERAL PAINT

Marché Pneu : Les manufacturiers sont déjà dans une autre dimension

Muriel Blancheton
Image
Alejandro Recasens, directeur général France, Espagne et Portugal de Pirelli.

Pneus spécifiques au véhicule électrique, enveloppes élargies pour véhicules Premium… le temps industriel réclame de l’anticipation, source de lendemains plus sereins.

Partager sur

Les facteurs économiques relevés sur 2022 n’empêchent pas de garder sérénité sur le long terme. Car le parc vieillit voire grossit, même avec un kilométrage réduit autour des 12 000 km. Les estimations les plus pessimistes donnent un marché du pneu 2023 autour des - 5% en France. Ce qui ne suggère pas une faillite du marché. Loin de là ! Il reste des poches de croissance. A commencer par le segment attractif du pneu pour véhicule électrique. Tous les manufacturiers Premium refont leurs gammes en misant sur ces développements. Au cœur des enjeux : l’amélioration de la résistance au roulement, la réduction de la consommation de la batterie, une meilleure gestion du couple sur un véhicule plus lourd… « C’est une démarcation concurrentielle qui nous protège et sur laquelle nous investissons fortement », reconnait Alejandro Recasens, le directeur général France et ibérique de Pirelli. Le groupe italien a ainsi récemment infusé sa gamme Elect, issue de la première monte, dans ses enveloppes P Zero, Cinturato et Scorpion. Une stratégie également en place chez Apollo Tyres avec sa marque Vredestein sur le point de lancer une gamme All Seasons EV. Le développement de dimensions plus larges pour des véhicules plus hauts de gammes est également sources de marges alléchantes. « L’enjeu repose sur le fait d’aller chercher de la valeur. Nous allons étendre notre périmètre avec des dimensions pouvant aller jusqu’à 24 pouces », indique Nicolas Lescastreyres, le directeur marketing Europe de Vredestein (Apollo Tyres).

Muriel Blancheton
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire