Image
GENERAL PAINT
Image
GENERAL PAINT

La biodiversité au cœur du site BASF de Breuil-le-Sec

Philippe Lamigeon
Image
BASF

Depuis dix ans, le site industriel BASF France – Division Coatings de Breuil-le-Sec (60) est engagé en faveur de la préservation de sa biodiversité ordinaire ou remarquable. Un groupe composé de 13 collaborateurs volontaires a multiplié les actions sur place.

Partager sur

À Breuil-le-Sec, sur les 43 hectares du site de BASF, plus de 500 espèces en faune et flore sont recensées, dont certaines rares et protégées. La préservation du vivant étant l’un des grands défis à relever, la division Coatings de BASF France à Breuil-le-Sec a lancé une stratégie de protection de la biodiversité présente sur le site. Les résultats sont aujourd’hui remarquables et confirment la pertinence pour les entreprises de s’engager en faveur du vivant. Cette démarche "Production responsable – Biodiversité favorisée" a fêté ses 10 ans le 22 mai 2024. En présence de Noura Kihal-Flégeau, sous-préfète de l’arrondissement de Clermont, de Véronique Teintenier, vice-présidente du conseil régional des Hauts-de-France en charge de la biodiversité et des élèves du Lycée Agricole de l’Oise (Airion), le site de Breuil-le-Sec a présenté l’ensemble de ses initiatives. 

« Je suis très fier d’observer que nos 10 années d’action apportent des résultats visibles et concrets pour la faune et la flore. Quand nous nous sommes lancés dans ce projet en 2014, la très grande majorité des acteurs industriels orientait leur stratégie environnementale vers la réduction de leur empreinte carbone. Nous avons fait le choix audacieux à l’époque de mener une réelle réflexion sur notre relation au vivant pour établir une stratégie ambitieuse en faveur de la biodiversité, en parallèle de nos mesures de décarbonation. Les données présentées par le CPIE nous donnent raison aujourd’hui. Je tiens à remercier et féliciter l’ensemble de nos collaborateurs et partenaires impliqués dans ce projet », a déclaré Joël Wajsman, directeur du site BASF Coatings de Breuil-le-Sec.

Des espèces rares préservées

En effet, les résultats présentés par le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) des Pays de l’Oise, qui accompagne et encadre depuis 2015 les membres du groupe biodiversité composé de 13 membres, montrent que plus de 500 espèces ont été recensées, dont 203 végétaux, 247 insectes et 33 oiseaux. Certaines espèces rares et protégées ont établi leur habitat sur le site de BASF : le hérisson d’Europe, l’hirondelle de fenêtre et le grillon d’Italie. Il existe aussi 3 différents types d’orchidées sauvages, dont la population a dépassé les 800 plantes sur le site. Le groupe biodiversité a aussi mis en place des zones raisonnées de jachères et une prairie fleurie. Il a également installé un rucher pour la biosurveillance par les abeilles et des abris à insectes. Il a encore planté diverses espèces d’arbres dans un verger, des plantes mellifères aromatiques ainsi qu’une haie de fruits rouges pour enrichir la diversité en pollens et nectars pour les pollinisateurs. Breuil-le-Sec a été désigné comme site référent biodiversité par BASF dans son rapport mondial 2023. 

Alors que Noura Kihal-Flégeau, sous-préfète, a félicité les personnels et l'entreprise et s’est réjouie de la présence des élèves du lycée agricole, elle invite aussi les élus à inscrire cette action dans le contrat pour la réussite de la transition écologique (CRTE) du Clermontois. « On pense trop souvent que la préservation de la biodiversité est l'apanage des associations naturalistes ou des pouvoirs publics. Or, c'est bel et bien l'affaire de tous et l'investissement en ce sens de BASF en est un exemple dont nos entreprises peuvent largement s'inspirer », a conclu Véronique Teintenier, vice-présidente du conseil régional des Hauts-de-France en charge de la biodiversité.

Philippe Lamigeon
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire