Image
LKQ OPTIMAL
Image
LKQ OPTIMAL

Delphi (Phinia) : premium et conquérant

Jérémie Morvan
Image
Delphi_plaquette de frein VE

Image réajustée, offre pièces et services enrichie en continu, stratégie très orientée RSE… Delphi, désormais intégré au groupe Phinia, repart significativement de l’avant…

Partager sur

Nouvelle entité regroupant les marques Delphi, Delco Remy et Hartridge, Phinia a pris son indépendance cet été suite à sa séparation avec BorgWarner. Lorsque ce dernier se focalise désormais sur le véhicule électrique, le nouveau groupe Phinia se concentre quant à lui sur les moteurs thermiques et leur décarbonation, se projette sur l’avenir en travaillant au développement de l’hydrogène et s’appuie également sur un très solide pilier aftermarket (OES et IAM) représentant plus de 30 % de son chiffre d’affaires (3,4 Md de dollars attendus sur l’exercice 2024).

En France, après une remise à plat opérée sur les quatre dernières années (réorganisation en interne, pricing, logistique), le nouvel attelage emmené par Delphi se montre ambitieux et vise aujourd’hui le secteur du retail tout en développant ses partenariats historiques…

Profondeur et disponibilité

Pour le marché de la rechange, Phinia entend se positionner comme un partenaire premium. A cet égard, le groupe met en avant une expertise OE et une couverture de gamme parmi les plus importantes du marché. « Delphi s’attache à figurer systématiquement dans le Top 3 des fournisseurs dans chacune des familles travaillées. Avec l’objectif d’être ‘first to market’ : une nouvelle référence de plaquette sort six mois après la commercialisation du modèle de véhicule, et un an après pour les disques », précise Daniel Rochefort, directeur général EMEA de l’équipementier. Plus de 34 000 références composent un catalogue de pièces portant sur les systèmes d’injection essence et diesel, les alternateurs et démarreurs, les pièces liées à l’environnement moteur et autres pièces d’usure (freinage, dont 52 références de plaquettes pour applications VE, filtration, PSD…), ainsi que les solutions pour l’atelier en matière de diagnostic. A noter : début 2024, le portefeuille produits va s’enrichir d’une gamme de capteurs NOx.

A la couverture du parc s’ajoute un important travail opéré sur le taux de disponibilité : avec une refonte complète de sa chaîne logistique (trois hubs européens et huit dépôts en France), celui-ci a atteint une moyenne de plus de 96 % sur les douze derniers mois…

Accompagnement technique

Ce positionnement premium se matérialise, enfin, par une stratégie d’accompagnement sur le terrain. Outre une force de vente présente aux côtés des distributeurs, Delphi se veut aussi, en aval, le partenaire des réparateurs en mettant à leur disposition plusieurs solutions. D’abord, le remote diagnostic (intégré à l’outil VCI BlueTech), lancé en décembre prochain pour aider les professionnels dans les opérations de maintenance nécessitant de déverrouiller le Gateway ou un paramétrage via le PassThru. « Il s’agit d’une initiative française, avec laquelle le réparateur obtient l’une des offres les plus complète du marché », souligne Daniel Rochefort.

Delphi a en parallèle lancé depuis fin 2022 un programme de formation baptisé Masters of Motion. Sur une plateforme dédiée, l’équipementier agrège des tutoriels, des fiches pratiques, des trucs et astuces… Le dispositif est complété par du e-learning (Delphi Academy) ou des formations en présentiel sur le site de Blois (centre certifié Qualiopi). Et pour plus de proximité encore, Delphi a initié un « Masters of Motion Tour », dans le cadre duquel un atelier mobile sillonne les routes françaises depuis cet automne pour aller à la rencontre des réparateurs et présenter les solutions de l’équipementier.

Stratégie RSE affirmée

L’équipementier intègre également une politique RSE forte dans son nouveau positionnement. Non seulement il met sur le marché de la rechange des produits écologiquement performants, à l’image de ses plaquettes de frein conçues sans cuivre (émettant jusqu’à deux fois moins de poussières que certains modèles concurrents et répondant ainsi à la future norme Euro 7), mais il déploie depuis plusieurs années son programme de remanufacturing diesel. S’ajoute à cela désormais le programme de remanufacturing des machines tournantes de Delco Remy.

Plus récemment, le groupe a aussi intégré le programme Inteliam depuis deux ans : fondée en 2020, cette agence de notation internationale dans le secteur de l’aftermarket accompagne les équipementiers et les distributeurs dans l’identification de process d’optimisation menant à la neutralité carbone.

Phinia explore la voie de l’hydrogène

Le groupe travaille aussi sur les motorisations alternatives. Sur son site de Blois, il développe ainsi un programme dédié à l’injection hydrogène, avec deux utilitaires actuellement testés en conditions réelles. Phinia annonce un contrat remporté avec une entreprise de travaux publics grâce à ce projet, avec un début de production dès l’année prochaine pour la première monte. Et ces systèmes pourraient rapidement rejoindre le portefeuille produits du groupe pour l’aftermarket, la législation sur le retrofit ayant été assouplie en septembre dernier.

Image
Delphi_programme hydrogène Blois
Jérémie Morvan
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire