Image
GENERAL PAINT
Image
GENERAL PAINT

Nexus initie Sparker, un hub de start-up dédiées à la mobilité

Caroline Ridet
Image
NEXUS Sparker

Pour associer accélération de business et innovation, le groupe lance en novembre une plateforme destinée à sélectionner les starts-up axées après-vente auto. Une pépinière de services opérationnels pour aider les membres Nexus à se préparer aux mutations de l’écosystème. Allumer l’étincelle de l’innovation !

Partager sur

Être à la manœuvre et ne pas attendre que les grands fournisseurs soient l’unique source d’inspiration pour trouver les voies de nouveaux produits et services liés à l’électrification, la durabilité, la mobilité verte et intelligente… Présentée sur Equip Auto, la plateforme digitale Sparker va être le réceptacle d’outils et services sélectionnés pour leur pertinence à aider les membres Nexus International à mener leur transformation.  Ce nouvel « écosystème de l’innovation » entre dans le cadre de Mobilion, le fonds d’investissement alimenté par les membres et fournisseurs Nexus (volontaires) créé en 2020 pour porter l’innovation et qui devrait lever 100 M€ sur 2023. Au pilotage de Sparker, Benoît Ducorps, co-fondateur et CEO, et une équipe de six personnes. Ils seront chargés d’identifier dans le monde entier les start-up développant « des innovations porteuses pour l’écosystème », de filtrer et mutualiser – « plutôt que chacun y aille séparément » – avant de sélectionner celles les plus en phase avec les besoins de la communauté Nexus et de les accompagner pour adapter leur offre si besoin…

Innovation : arrêter d’en parler et y aller

« Nous ne faisons pas cela pour s’auréoler de la mission de développeur de start-up. Nôtre priorité n’est pas non plus de faire émerger des Licornes (rémunératrices), mais de donner des pistes d’innovations concrètes et opérationnelles pour embarquer nos adhérents distributeurs indépendants dans la mutation actuelle », décrypte Thierry Mugnier. Car le directeur financier et innovation Nexus International en est convaincu, « la numérisation et la mobilité durable seront la clé de la croissance accélérée que nous attendons. C'est ce qui nous pousse à accélérer la diversification de nos activités afin d'offrir les services de mobilité durable de demain. » Il s’agit donc bien d’aller chercher l’innovation hors des sentiers battus. Un véritable changement de logiciel pour les acteurs de l’après-vente. Mais c’est nécessaire « afin que notre communauté d'entrepreneurs sente ce qui se passe et teste de nouvelles initiatives qui peuvent être pertinentes pour l'avenir », insiste Thierry Mugnier. 

Une cinquantaine de start-up embarquées par an

Il y aura clairement un gros travail de filtrage pour l’équipe de Benoît Ducorps, surtout lorsque l’on sait que ce sont 15000 start-up qui sont créées dans le monde tous les ans sur le segment de la mobilité. Sparker va en retenir 3000 à 5000 annuellement. Sur ce total, 8 à 10 % seront pertinentes pour l’écosystème après-vente et suivies. Moins d’une cinquantaine seront intégrées dans la communauté Nexus pour être testées par les adhérents, adaptées… Celles non retenues par Nexus resteront sur la plateforme, qui a aussi vocation à s'ouvrir à d'autres par le groupe international. Une communauté élargie de l’après-vente mondiale, tout un programme porté depuis le début par le groupe. 

Caroline Ridet
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire