Image
LKQ OPTIMAL
Image
LKQ OPTIMAL

Congrès AD 2023 : AD Poids Lourds à la conquête des nouvelles technologies

Caroline Ridet
Image
AD PL congrès 2023 PARET et FAURES

 « L’appropriation des nouvelles technologies » est le nouveau chemin tracé aux adhérents AD Poids Lourds dans le plan stratégique Engagement 2027  partagé par l’ensemble des réseaux pilotés par Autodistribution.

Partager sur

Si tout n’a pas été réalisé du plan Préférences 2022, de l’aveu même de Guillaume Faurès, « nous avons cependant beaucoup avancé ». Le DG de l’activité PL d’Autodistribution a profité du 5e Congrès AD, qui s’est déroulé du 19 au 21 mai à Marrakech, pour énumérer ces réussites : 85 % des sites poids lourds arborant les couleurs, les accords grands comptes ayant généré 60 M€ de business en 2022, la forfaitisation qui fait son chemin...S uffisamment donc pour afficher des ambitions complémentaires dans le cadre du nouveau plan Engagement 2027. « Notre vision pour l’avenir est d’être le leader multimarque et multispécialiste du VI mais aussi de l’utilitaire. » Si les atouts de l’enseigne sont bien là – « une offre complète, compétitive et responsable » – il va cependant falloir accélérer encore sur les quatre prochaines années. Un message compliqué à faire passer quand on sait que le secteur a déjà dû surmonter des crises à la chaîne (crise Covid, déconfinement compliqué, guerre en Ukraine)… débouchant sur une inflation historique. Et des clients transporteurs bousculés.

Image
AD POIDS LOURDS en chiffre 2023

Transporteurs sur le qui-vive

Car ils ont eux aussi un somme de défis à relever : livraisons VN erratiques (un an de délais), des tracteurs d’occasion devenus onéreux (+ 20 % en 2022) car très recherchés, des augmentations de coûts qu’ils peinent à passer (+ 46 % sur le gasoil, + 71 % sur AdBleu, + 7 % sur la maintenance comme les rémunérations…) ! S’y ajoute pour eux l’impératif de décarboner un parc à 98 % thermique qui passera à 90 % en 2028. Une pression aggravée par le flou de la mise en place des ZFE ! Autant dire que les transporteurs ont la tentation de pousser le plus loin possible leurs véhicules. Résultat, le parc a pris deux ans depuis 2019 pour atteindre l’âge canonique moyen de 9 ans ! 

Un sérieux avantage concurrentiel pour les réseaux indépendants affichant un niveau de service et des tarifs concurrentiels face à des clients pour qui la maîtrise des coûts de détention est vitale.

Image
PL choix motorisation transporteurs ADPL 2023

Après-vente VI porteuse

Les planètes sont alignées donc en faveur des acteurs indépendants qui s’octroient déjà 73 % des 5,2 Md€ du marché de l’après-vente VI. Mais pour capitaliser sur cette avance, il va falloir se mettre en ordre de marche… vers le futur qui se fera « on ne sait pas encore à quel rythme », avec de nouveaux moteurs et des véhicules toujours plus connectés à entretenir et réparer. Le plan stratégique présenté sur le congrès affiche de fortes ambitions à l’horizon 2027 sur le thème de l’appropriation de ces technologies : la maîtrise des moteurs Euro 5/6 (EGR, SCR, FAP, AdBlue) qui pèseront pour 98 % du parc à l’horizon 2028, des nouvelles énergies : B100, GNV, ED 95, hydrogène et évidement électrique, notamment dans le cadre du partenariat de maintenance noué avec le Suédois Volta Trucks (lire encadré). À maîtriser également la maintenance dans un univers camion de plus en plus connecté (ADAS, chronotachygraphe connecté, diagnostic à distance, alertes prédictives, alertes anti-hacking, TPMS caméras…).

VI électriques : Partenariat avec Volta Trucks

AD Poids Lourds vient de signer un partenariat avec le néo-constructeur suédois de camions électriques. Le réseau entre ainsi dans le circuit œcuménique de maintenance dans l’Hexagone qu’est en train de monter Volta Trucks. AD Poids Lourds IDF à Goussainville (95) est le premier à avoir signé le contrat avec le Suédois. D’autres devraient rapidement venir gonfler les rangs. Reste à se former avant l'arriver des premiers véhicules du troisième type (concept et design inédits) dont 1300 devraient sortir de production cette année pour une livraison européenne et dont 40 % seraient déjà vendus selon Helder Ribeiro, vice-président Succes&TAAS Opérations Volta Trucks.

Actionner tous les leviers

La tête de réseau exhorte les patrons à actionner tous les leviers de business mis à disposition. Tout d’abord le panneau Premium Utilitaire (lire encadré) pour conquérir la clientèle « utilitaire », adopter la réception active en phase avec les attentes des clients grands comptes. Des accords sur lesquels il va également falloir accélérer « sachant qu’à peine 50 % du potentiel des accords signés sont aujourd’hui exploités », précise Pascal Paret, directeur du réseau AD Poids Lourds. Un boulevard qui devrait permettre d’atteindre l’ambition de la tête de réseau de grimper à 100 M€ de CA en 2027 via ces grands comptes.

Premium Utilitaire : l’Incontournable diversification du VU

Difficile de faire l’impasse sur un marché VU prospérant sur un parc de 6 millions de véhicules quand le PL s’installe autour du million d’unité ! Un calcul simple qui nécessitait cependant une offre dédiée. Lancé en 2019, le label Premium Utilitaire a végété pour cause de « crise Covid » pour se relancer en 2021. Mais force est de constater qu’il doit encore convaincre les adhérents AD Poids Lourds.

Image
STAND AD PL marrakech 2023

Cependant, une cinquantaine de sites sont aujourd’hui labellisés, contre une petite quinzaine fin 2021, avec l’objectif reconduit d’atteindre les 100 sites fin 2023. « Nous sommes sortie de la phase de pédagogie à celle d’accélération. Tous les clients VI disposent d’utilitaires dans leur flotte. Il y a donc clairement des parts de marché à aller gagner », assure Guillaume Faurès. Et pour amorcer la pompe, AD Poids Lourds va actionner le levier pneumatique – 2e raison d’entrée atelier – dans le cadre du partenariat d’exclusivité avec la marque chinoise Leao Tyre.

La formation devient existentielle

Autant de nouvelles pistes qui rendent impératives une montée accélérée en compétences des équipes. D’où un plan de formations costaud. Au programme : reprise du concept « Road Tour » annuel avec des formations organisées en régions jusqu’en 2027. Pour 2023, cinq thèmes seront abordés (GNC, B2L, Euro 6, Diagnostic Bosch et Diagnostic Texa) avec un déploiement sur douze villes. Et l’on sent bien que la tête de réseau compte faire le plein ! En complément a été lancée l’Académie PL, une plateforme de formations digitales. 

Autre problématique existentielle pour le réseau, comme d’ailleurs pour l’ensemble du secteur : le recrutement. Outre des campagnes sur les réseaux sociaux, le réseau est allé à la source avec la création de l’École AD Poids Lourds en partenariat avec le CFA Isaac de l’Étoile de Poitiers qui a monté un CQP "Technicien expert après-vente" dédié AD. La première promotion d’une dizaine d’alternants a été lancée en février dernier, avec en ligne de mire une 2e promotion d’ici 2027. 
 

Rentable pour investir

Reste que pour assumer les investissements en matériel, formations et valorisation salariale nécessaires à préparer l’avenir, renforcer la rentabilité des ateliers est une priorité. Et pour cela, outre le levier de la conquête client, il est indispensable de passer par la revalorisation du taux horaire. Ce qui a été fait en 2023 à hauteur de 7 €/h pour des tarifs appliqués par les membres du réseau se situant entre 65 et 95 €. « Cette revalorisation a été très bien acceptée par les clients. Pour certains accords grands comptes nous avons même pu négocier jusqu’à + 15 € », assure Jean-Guy Monteilh, directeur des comptes stratégiques. L’important étant de rester compétitif avec les tarifs constructeurs (écart maintenu de 15 % en moyenne). L’objectif pour 2027 est de monter le taux horaire à 90 € et 105 € de CA pièces par heure. Ce qui devrait permettre de générer entre 25 000 € et 28 000 € par mois et par technicien. 

Image
AD PL congrès 2023 Monteilh et Rapaport.

Des nouveaux services pour 2023

Enfin, Serge Rapaport, directeur technique, a profité d’un réseau rassemblé pour cette convention pour énumérer les nouveautés opérationnelles qui seront déployées sur 2023 : réflexion sur le lancement d’un DMS commun AD Poids Lourds, nouvelle hotline dédiée, nouvelle version de Truckissimo qui sera présentée sur le salon Solutrans et refonte du site internet AD Poids Lourds d’ici fin 2023. Et si rien de concret n’est encore dévoilé, le pneumatique pourrait prochainement s’inviter au programme PL et VU d’Autodistribution ! Ce panel d’outils doit aider les ateliers au triangle rouge à relever les défis d’un marché en mutation. Rendez-vous pour faire les comptes en 2027 ! 

Isotech : le sésame anti-inflation s’enrichit

Image
ISOTECH boite

Avec ses 7000 références et 48 familles (VL, VU et PL), la marque "maison" annonce couvrir d’ores et déjà 95v% des produits véhicules utilitaires et 100 % des consommables atelier. Concernant les gammes PL, Isotech va s’enrichir à moyen terme des flexibles d’air dans le freinage, des barres de suspension et de direction et des sangles pour la carrosserie / arrimage.

Caroline Ridet
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire