Image
LKQ OPTIMAL
Image
LKQ OPTIMAL

Black-Star : le rechapé en TC4 reprend vie

Muriel Blancheton
Image
Jean-Baptiste Pieret, Black-Star

Laminé depuis 15 ans par le pneu neuf asiatique à très bas coût, le pneu rechapé en Tourisme, 4x4 et Utilitaires pourrait bien reprendre sa revanche et une place de choix dans les racks des revendeurs.

Partager sur

En pleine phase de transition vers une économie plus vertueuse, l’argumentaire de vente des pros est devenu imparable : un pneu rechapé est moins cher de 30% par rapport à un Premium, éco-responsable avec 80 % de matières recyclées et - 35 kg de CO2 émis, et puis surtout Made in France à 100%. Leur sourcing ? Black-Star , la seule entreprise française encore debout pour produire du pneu reconditionné sur ce segment. A sa tête, Jean-Baptiste Pieret, jeune pilote depuis 2019 d’une PME installée en Auvergne Rhône-Alpes*. Sa reconquête du marché passe par une stratégie à plusieurs bandes. Très présent chez les négociants spécialistes comme Norauto, Euromaster, Point S… le président vise également un vivier de 1500 garages indépendants, et a réorganisé sa force commerciale pour élargir sa prospection vers les réseaux de réparations multimarques et les réseaux constructeurs. Pour les séduire : un approvisionnement en carcasses saines de pneus Premium via les collecteurs Aliapur et FRP, « car le sourcing, c’est le nerf de la guerre », un pneu râpé, vulcanisé, contrôlé par scanner (seulement 0,2% de retour), soumis aux mêmes réglementations européennes qu’un pneu neuf, et agréé par l’UTAC. Et une capacité annuelle de plusieurs centaines de milliers d’enveloppes, avec livraison en 24/ 48 heures. Mais Jean-Baptiste Pieret veut également jouer sur l’effet « mass-market », autrement dit aller chercher le client particulier sur les dimensions les plus répandues. Il annonce 300 références dont 60% en Eté, et et a déjà lancé une offre sur le 4 saisons. Preuve qu’il est dans un flux vertueux ascendant, la Loi Economie Circulaire lui a ouvert une brèche en obligeant la commande publique à s’équiper avec des pneus rechapés sur ses flottes, soit 200 000 enveloppe annuelles potentielles. « Je crois fermement à l’avenir du pneu reconditionné ! Donc, nous cherchons à être proactifs », indique Jean-Baptiste Pieret.

*Saint-Pierre de Bœuf (42), 40 personnes pour 4 M€ de CA, 90 000 pneus annuels

RACHAT

Image

La transmission de la PME dans le reconditionnement du pneu VL (fondée par Alain Rosier en 1979), s’est faite en passant d’une famille à une autre. Jean-Baptiste Pieret n'est pas issu du sérail (12 années en Afrique en qualité de Secrétaire Général d’une société d’investissement ou encore juge à la Cour Nationale du Droit d’Asile). Mais le directeur général de 38 ans explique son attrait pour une entreprise au savoir-faire reconnu, une empreinte écologique indéniable et une activité aux emplois non délocalisables. « Une opportunité et une pépite qu’il fallait conserver. » Ainsi, depuis plus d’un an, il se bat pour redonner ses lettres de noblesses au rechapé. Ses atouts : 40 années de savoir-faire métier, la qualité d’une chaîne de production hyper contrôlée, du sourcing de carcasses Premium et un rechapage au process industriel drastique. « Nous ne pourrons jamais, et ne le souhaitons pas, être sur le même segment tarifaire que les fameux Tier 3 (pneus neufs asiatiques). Nous avons d’autres avantages comparatifs à faire valoir. Cependant, nous avons tout de même revu notre prix moyen à la baisse, mais pour retrouver notre point d’équilibre, nous devons faire plus de volumes. Donc, nous avons attaqué le segment du Tourisme pour sortir des niches et toucher le mass-market. Et tout est imaginable, même du pneu reconditionné en marque blanche », indique celui qui estime que si Black-Star est ancrée en BtoB, la demande viendra du consommateur lui-même. Car les mentalités changent. « Nous profitons du changement sur le reconditionné, tous secteurs confondus. Et le pneumatique en fait partie. » Le segment du TC4 en rechapé devient même la manne à reconquérir puisque Michelin – qui détient toujours Pneu Laurent à Avallon pour le PL et un site à Bourges pour l’aéronautique – a lui-même annoncé son retour en la matière... A suivre.

Muriel Blancheton

Image
Image
Muriel Blancheton
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire