Image
LKQ OPTIMAL
Image
LKQ OPTIMAL

L’après-vente reste en croissance sur dix mois

Caroline Ridet
Image
Montage pneumatique Euromaster

Ce bilan à fin octobre laisse présager un atterrissage 2023 largement dans le vert, avec une activité des ateliers en progression de 4,6 %, selon le baromètre Mobilians-Solware. On note cependant un début de ralentissement de cette croissance. 

Partager sur

Après une progression du business enregistré à + 6,8 % entre janvier et août, le curseur poussé sur dix mois perd 2,2 points de croissance. Rien d’inquiétant cependant pour Mobilians qui estime que ce résultat « permet d’être optimiste sur cette fin d’année 2023 »

Ainsi de janvier à octobre, les 955 ateliers de mécanique du panel ont enregistré un chiffre d’affaires de 616,7 M€, en hausse de 4,6 % comparé à la même période de 2022. Et c’est encore la main-d’œuvre en progression de 6,3 % qui tire la croissance, tandis que le ralentissement de l’inflation ramène la partie pièces de rechange sur un modeste + 2,6 %. 

Pour espérer clôturer l’année sur une croissance gonflée, l’organisation professionnelle compte le booster « Hiver » ! En effet, du 1er novembre au 31 mars, la loi Montagne impose l'usage de pneus hiver, de chaussettes ou de chaînes dans certains départements français. Une obligation d’équipements qui pourrait donc ramener les automobilistes en atelier. « Ce passage en atelier représente le 2e motif de passage après la révision et la vidange (source GIPA) », rappelle Mobilians. Sans oublier l'arrivée de l'hiver et du froid qui nécessite un entretien préventif des véhicules pour éviter les pannes et les désagréments (batterie, antigel, huile...).
 

Image
Barometre_Janv_Oct_Solware_Mobilians

Ralentissement de la croissance en carrosserie, aussi

Sur la même période, les 445 ateliers de carrosserie suivis ont enregistré un chiffre d’affaires de 123,5 M€, soit une croissance de 9,4 %. C’est + 9 % pour la main-d’œuvre et + 9,2 % pour les pièces. À noter que les ateliers de carrosserie perdent également 2,2 points de croissance comparé au bilan à fin septembre.

Caroline Ridet
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire